Etudes

La mise en œuvre de la transition énergétique constitue une problématique complexe qui requiert la mise en cohérence de multiples compétences. C’est pourquoi l’Institut négaWatt mène des études et recherches sur les thématiques énergétiques, dans une logique d’ensemblier, en s’entourant des meilleures compétences sur les thématiques traitées. Les experts qui participent aux études ont une volonté de mutualisation de leur travail et font preuve d’une motivation sans faille pour ces problématiques.
 

Ces recherches peuvent porter sur différents aspects :

Études menées par l'Institut négaWatt en 2018

En 2018, l’Institut négaWatt ouvre notamment son travail prospectif à de nouvelles thématiques :

  • Le programme CEE Facilaréno est fondé sur les retours d’expérience qui ont fait l’objet du rapport Résorber la précarité énergétique et rénover les passoires thermiques (et ses annexes) publié par l’Institut négaWatt le 18 juin 2018.
  • Quels matériaux pour la transition ? Une transition énergétique réussie ça veut dire consommer quelle quantité d'acier ? d'aluminium ? de plastiques ? Quelle influence aurait la relocalisation en France de la production ?
    L'Institut négaWatt et ses partenaires SOLAGRO et ENERTECH ont développé un outil pour modéliser ces enjeux entre aujourd’hui et 2050 et identifier les paramètres déterminants dans le cadre d'une étude pour l'ADEME. Les résultats seront rendus publics en 2019.
  • L’Institut négaWatt poursuit l’accompagnement de plusieurs territoires dans leur stratégie énergétique : la communauté de communes de Saône Beaujolais, les territoires du Pôle Métropolitain Genevois, la communauté de communes du Pays de Lumbres, la communauté d’agglomération du Pays de saint Omer. Ces accompagnements ont permis d’illustrer les enjeux d’une trajectoire énergétique ambitieuse sur ces territoires et de contribuer à l’élaboration de plans d’action en conséquence.
  • Une nouvelle étude de prospective énergétique régionale a été lancée en région Bourgogne-Franche-Comté : « Vers une Région à énergie positive ». Il s’agit de la déclinaison du scénario négaWatt à l’échelle de la région, et sa présentation sous forme de 6 ateliers thématiques (alimentation et agriculture, industrie, mobilité des personnes, fret, bâtiment, ENR). Ce projet sera finalisé en 2019
  • L’Institut a coopéré à un travail portant sur l’élaboration d’un cadre interrégional harmonisé pour le volet énergie des SRADDET. Porté par l’Association négaWatt, ce projet a obtenu le soutien de Régions de France et de 4 régions (Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine) débouchant sur un rapport, la réalisation d’un tableur et d’une modélisation simplifiée du système énergétique. L’outil a été renseigné pour les 4 régions citées.
  • Une proposition de deuxième partie de ce travail a été soumis à l’ADEME ; elle prévoit de renseigner et compiler l’ensemble des régions afin de comparer le résultat des ambitions régionales aux objectifs nationaux, voire européens pour la France.

Par ailleurs, l’Institut n’est pas dans un esprit de compétition face aux organismes travaillant dans ses domaines d’études, mais bien dans un esprit de complémentarité.

L’Institut est en capacité de mobiliser de solides compétences pour répondre à des enjeux variés entrant dans son périmètre de travail et dans ses axes stratégiques.